Ossature bois et dérivés

Une construction est dite à ossature bois lorsque sa structure est composée de montants en bois et d’un voile travaillant. Les murs à ossature en bois, conformes au NF DTU 31.2 peuvent être fabriqués selon des procédés non traditionnels ou innovants, comme les caissons de murs préfabriqués ou les modules tridimensionnels assemblés par barres ( En savoir plus ). Les façades à ossature bois sont fabriqués selon le DTU 31.4La certification CTB composants et systèmes bois couvre l’ensemble de ces éléments, assemblés en usine.

Eléments de construction

Spécifications et recommandations

Critères contrôlés et certification

Eléments de construction

Une structure en ossature bois est composée d’un tramage régulier de pièces de bois verticales (les montants), et de pièces horizontales en parties haute, basse et médiane (les traverses et les entretoises) clôturant ainsi l’ensemble. Sur cette ossature ainsi formée, vient se fixer un voile travaillant en panneau dérivé du bois. Les cavités du panneau à ossature bois sont remplies avec un isolant puis les parois sont associées avec un pare-pluie et pare-vapeur, et des doublages isolants éventuels. Enfin, les revêtements intérieurs et extérieurs sont fixés sur l’ossature.

Voile travaillant

Également appelé voile de contreventement, le voile travaillant est un panneau dérivé de bois fixé sur les montants de l’ossature, à l’aide de vis, de pointes ou d’agrafes. Sa fonction est de reprendre les efforts horizontaux dus au vent et appliqués en tête des panneaux à ossature bois, et transmettre ces efforts aux ouvrages de soubassement. Les principaux panneaux utilisés sont les panneaux travaillants en milieu humide : OBS 3 ou 4, contreplaqué.

Revêtement intérieurs

Les revêtements intérieurs sont composés d’éléments fixés sur l’ossature côté intérieur de l’habitation. Leur fonction principale est de protéger l’ossature et de servir de support aux revêtements de finition (peinture, papier peints). Dans le cadre des constructions à ossature bois, les principaux revêtements intérieurs utilisés sont les plaques de plâtre et les lambris en bois massif. Ces revêtements intérieurs jouent un rôle essentiel vis-à-vis de la sécurité incendie.

Revêtement extérieurs

Les revêtements extérieurs sont des éléments fixés sur l’ossature et directement exposés aux intempéries. Leur fonction principale est de protéger le bâtiment des intempéries. Les principaux revêtements extérieurs utilisés sont les bardages en bois, les panneaux en contreplaqué enduit ou non, etc.

Spécifications et recommandations

Mise en œuvre :

La construction à ossature bois nécessite une grande rigueur et une grande précision. Les abords et le support maçonné du chantier doivent être particulièrement soignés, surtout dans le cadre de murs préfabriqués en usine.

Spécifications de performances :

  • Des mesures particulières sont à prévoir dans le cadre d’une construction en zone termitée,
  • Humidité des bois et dérivés lors de la mise en œuvre < 18 %,
  • Epaisseur des pièces de bois massif pour l’élément porteur > 36 mm à 20 % d’humidité,
  • Risques biologiques : les essences et les traitements éventuels doivent être adaptés aux classes d’emploi des différents éléments de l’ossature (classes d’emploi 2 et 3 concernées).

Critères contrôlés et certification

Les critères contrôlés et les niveaux d’exigences à respecter sont exprimés dans le NF DTU 31.2, et par défaut dans les documents de référence associés au produit. Le référentiel  de la certification CTB composants et systèmes bois assure la bonne mise en œuvre de la construction à ossature bois.

La conception et le dimensionnement doivent être réalisés en respect des exigences des documents de référence et de la réglementation en vigueur. Si les éléments à dimensionner sortent du cadre défini par les règles de moyens du NF DTU 31.2, la stabilité de la construction sera vérifiée conformément aux règles de calculs adaptées. La stabilité globale des murs doit être vérifiée et les logiciels de calcul doivent être en conformité avec les méthodes définies.

Lors des audits, nous analysons les éléments suivants :

  • qualité et durabilité des bois
  • qualité du voile travaillant et des assemblages
  • caractéristiques des menuiseries extérieures incorporées
  • caractéristiques mécaniques d’emploi
  • caractéristiques environnementales
  • revêtements extérieur